lundi 1 août 2016

Vie d'expat & Voyages

Souvent, quand on pense "expat", on s'image billets d'avions, road trips, week-ends par-ci, par-là, vacances au soleil ou aventurières. On se dit que, quitte à vivre à l'autre bout du monde, il faut en profiter, il faut visiter "localement" et profiter de ces billets d'avion moins chers que depuis l'Europe. 

Oui, c'est vrai, il faut profiter, ça passe vite un contrat d'expat ! C'est quoi 2 ou 3 ans finalement.
C'est un peu comme quand les Canadiens s'imaginent qu'en tant que français, nous avons déjà visité toute l'Europe. 
On sourit, puis on se met à leur place.




Quand on arrive au Canada, on découvre ce qu'est l'immensité. On apprend à vivre avec 2 semaines de congés, voire aucun,  des jours fériés bienvenus, et des distances souvent décourageantes pour un weekend. On visite des bribes de région, des morceaux de villes. On prend l'avion dans une même province ou on écume les centaines de kilomètres pour en atteindre une autre.


En fait, comme je l'ai déjà exprimé à plusieurs reprises, l'expat, c'est pas les vacances. On dirait pourtant en regardant les Instagram et les Facebook, sans parler des blogs. L'expat c'est juste une vie, un quotidien. Ailleurs.

Oui, il y a des voyages, des vacances, des fins de semaines, et au cours de cette seconde année en Ontario, nous avons bien plus profité qu'en 2015, ce qui me ravit vraiment beaucoup.

Il faut juste garder en tête que les expats ont la même vie que n'importe qui. Boulot, dodo et parfois métro, voiture ou bus. Mais dans l'ensemble, il s'agit du même type de vie que nous avions en France. Avec des factures à payer, des démarches administratives, des vacances passées à voir les proches en courant, des dimanches sur skype et des messages au fil des journées.


La chance que nous avons est de pouvoir se permettre de passer un weekend à Chicago, une soirée à Toronto, quelques jours à Vancouver et de dénicher ces petits coins près de la maison qui n'apparaissent pas sur les guides touristiques. On peut partir 4 jours au Bahamas et envisager Cuba ou le Mexique pour la moitié du prix.

L'expat, c'est donc beaucoup plus que des voyages et des visites. C'est apprendre une nouvelle vie, rencontrer de nouvelles personnes, créer des amitiés, voir naître de nouvelles habitudes, cuisiner autrement, améliorer une ou plusieurs langues étrangères. C'est une richesse incroyable. C'est grandir, et vivre le manque, c'est beaucoup d'émotions, de surprises, et un réel apprentissage au quotidien. Un voyage oui, au long terme, en profondeur, et à la fois tout en subtilité.


Malgré l'article que vous avez pu voir passer, je ne ferai pas de billets sur mes voyages. J'en ai commencé plusieurs, mais il faut beaucoup trop de temps pour gérer ce type d'articles. Et comme j'écris à l'émotion, je me suis rendue compte que c'était trop difficile pour moi. De plus, les blogs et articles sur les voyages ne manquent pas à l'appel.

J'aimerais plus me concentrer sur Femmes de GenY et surtout me remettre à écrire. Vous avez dû constater que ce n'est pas l'inspiration qui m'étouffe en ce moment.


Pour ceux qui passent par là, merci de me lire encore, et à bientôt pour de nouveaux articles qui arriveront assez vite, c'est promis :)

Edit : je viens de découvrir cet article et je vous invite vivement à le lire !

9 commentaires:

  1. C'est exactement ça, à 10 000 % !!! A Houston, tout est tellement loin qu'on ne peut pas se permettre de trop voyager, et les rares we de 3 jours sont bien trop prisés pour qu'on puisse s'acheter un billet ! Aller à New-York pour nous, c'est comme aller en Grèce depuis la France... C'est déjà un gros voyage ! On est dans le même pays mais sans vraiment y être... Bon courage pour retrouver l'inspiration et le temps d'écrire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Miss Texas :) C'est tout à fait ça, idem pour les USA !!

      Supprimer
  2. Tellement vrai ! J'aime beaucoup ton billet.

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui! Après 4 ans à Montréal, nous n'avons même pas visité New York, Boston ou Toronto!

    RépondreSupprimer
  4. Tes mots sont tellement justes sur l'expatriation, et oui même sous le soleil de Floride, la routine, les factures... mais aussi beaucoup de découvertes et d'ouverture d'esprit! J'aime beaucoup ta plume.

    RépondreSupprimer
  5. Tres vrai et tres juste, merci de retranscrire ce qu'on a souvent envie d'expliquer a notre famille, nos amis plus ou moins proches qui peuvent avoir une image un peu faussee de notre quotidien lorsque, comme tu le dis, on va passer un weekend en Floride ou a NYC, alors que pour nous c'est quasiment le meme prix qu'un AR en TGV a travers la France! :)

    RépondreSupprimer