jeudi 8 août 2019

Reconversion 2: la formation

Voici la suite de cette saga passionnante sur ma formation-reconversion

Les autres articles sur le sujet se trouvent ici et ici.

Le Diplôme d'Université Formateur/Formatrice en Anglais (D.U) se déroule sur 4 semaines en présentiel. Une semaine en janvier, une en février, une en avril et une en juin. Et le reste se fait à distance. Il faut aussi compter une à deux semaines de stage, selon l'organisation que vous trouvez.

Mes parents vivant à côté de Chambéry, je me suis organisée pour y laisser ma fille la journée, lors des semaines de cours et je faisais les aller-retours tous les jours (avec une nuit sur place par semaine histoire de dormir un peu), il faut compter environ entre 45min et 1h de trajet selon le trafic.

Nous étions 14 dans cette promo et certains venaient de bien plus loin (Metz ou encore Chartres) et prenaient un logement pour la semaine. Nous avions tous des parcours différents et nous étions très complémentaires. De 22 à plus de 50 ans, certains avaient déjà enseigné, d'autres jamais. Certains ont fait des études et d'autres non. Pour beaucoup il s'agissait d'une reconversion et pour d'autres d'une nouvelle corde à leur arc, d'une orientation précisée. Il y avait des mamans, des jeunes diplômés, des professionnels, des déçus du CAPES et de l'Agrégation, des profs de FLE, des secrétaires (médicales, juridiques), et seulement 2 hommes! (Girl Power)
Un peu timides au début, nous avons très vite appris à nous connaître, sans jugement et avec beaucoup de bienveillance. La dernière semaine, riche en émotions, a également été celle où nous étions devenus un groupe vraiment soudé et c'était même émouvant de dire au revoir à tout le monde.



La formation coûte 3000 euros avec une aide Pôle Emploi ou financement de votre entreprise et 2000 euros avec un financement personnel. Beaucoup d'entre nous ont pu financer la formation via Pôle Emploi. Si la formation vous intéresse, renseignez-vous car il y a des besoins de formateurs en anglais donc P.E est prêt à financer, selon votre profil et projet.
Si vous êtes conjointe accompagnatrice, n'hésitez pas à voir avec l'entreprise de votre conjoint. Il y a souvent un budget formation ou aide à l'emploi.

Il s'agit ici de formation continue et la sélection se fait sur dossier puis entretien. Il faut au moins un niveau C1 en anglais pour être accepté et un projet professionnel cohérent.

Au début, le retour sur les bancs de l'école n'a pas été facile. J'avais l'impression que ma tête allait exploser chaque heure chaque minute. Bon à ma décharge je n'avais pas dormi depuis 18 mois mais quand même. Beaucoup d'information en très peu de temps. Et encore, nous étions la première promo à bénéficier de la formation sur 4 semaines. Avant, le même programme était réparti sur 3 petites semaines. Je plains mes prédécesseurs!

Nous avions cours sur les 5 jours de chaque semaine de 9h à 18h avec une très courte pause.
La formation est évaluée par du contrôle continu, un examen écrit final, un rapport et une présentation orale d'un projet travaillé pendant la formation.
Un stage de 25 à 30h est obligatoire pour valider la formation.



Qu'avons nous donc appris pendant ces 4 semaines?

Voici la liste des cours qui nous ont été dispensés:

- Body&Voice: utiliser les techniques du théâtre et de l'improvisation pour fluidifier le langage et améliorer la prosodie anglaise. Ces cours ont également été un excellent team builder, nous avons appris à lâcher prise et à ne pas avoir peur du ridicule. On y chante, on fait des bruits étranges, on bouge beaucoup et on respire.

- Didactique: comment créer une séquence pédagogique autour d'une image, d'une video, d'un texte, d'une bande son...Des outils concrets et des conseils très utiles pour se mettre directement dans les baskets du formateur. Très interactif, ce cours est probablement le plus hands-on! (histoire de vous mettre un peu d'anglais dans tout ça)

- Linguistique: la bête noire pour nous tous, énormément d'informations pour quiconque n'a jamais eu de cours sur le sujet mais il faut reconnaître que c'était vraiment passionnant. Bon la phonétique tout ça, c'est pas ce qu'il y a de plus sexy mais ce cours permet d'avoir une approche totalement différente de la langue, une approche de linguiste. On comprend mieux l'anglais et même notre propre langue après ce cours et surtout on répond à la question: mais pourquoi les français sont-ils si mauvais en anglais? (haha alors à votre avis pourquoi?, n'hésitez pas à répondre en commentaires ;) )

- Listening: Oral ou Aural? Ce cours nous a permis de comprendre la distinction entre les deux et d'envisager les activités de perception auditive autrement, de façon ludique et surtout efficace.

- CECRL: le fameux Cadre européen commun de référence pour les langues, le comprendre et savoir comment l'utiliser pour aider nos apprenants puis adapter notre formation. De A1 à C2, ces petites lettres sont désormais bien plus claires.

- TICE: Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement - on y a appris à utiliser de super plateformes en ligne qui nous seront bien utiles pour enseigner. Moodle, Padlet, Quizlet et j'en passe. Un peu difficile au début pour les personnes qui ne sont pas à l'aise face à un ordinateur mais on découvre vraiment un nouveau monde.

- Ingénierie de la formation: il s'agit là de comprendre et d'apprendre la création de tout ce qui entoure le cours en soi. Répondre à un appel d'offre, créer un planning de cours, proposer une offre de formation adaptée, et budgéter tout ça. J'ai vraiment aimé ce cours qui nous a permis de voir un peu ce qu'il se passe dans les coulisses de la création de formation. Très utiles pour les personnes qui voudront travailler à leur compte.

- Anglais de spécialité: ou ESP en anglais, concerne, comme son nom l'indique, les différentes branches de l'anglais spécifique à un environnement professionnel. Par exemple: anglais médical, juridique, aéroportuaire, etc. L'ESP se distingue de l'anglais général (qu'on apprend à l'école par exemple) et ce cours nous montre comment adapter notre enseignement à ces contextes bien précis, avec un public exigeant et professionnel. 

- Psychologie: les différents modes d'apprentissage, comment nous fonctionnons et comment nos étudiants fonctionnent. Un cours très intéressant qui sert aussi au quotidien!

- Didactique appliquée aux enfants: enseigner aux plus petits c'est tout un métier. Ce cours nous explique comment aborder l'enseignement de l'anglais auprès des plus jeunes et nous enseigne divers jeux et activités pour que l'anglais soit le plus amusant possible.

Vous allez me dire, mais attends Elisa, tu es bien mignonne, tu veux devenir prof d'anglais mais il n'y a pas de cours d'anglais dans ta formation. En effet, d'où l'importance d'avoir un très bon niveau à la base. Cette formation nous aide à devenir des formateurs, elle ne nous apprend pas à parler anglais. 
Presque tous les cours sont donnés en anglais et la moitié des enseignants sont "natives" ou originaires d'un autre pays.

La première semaine a vraiment été :

(Petit clin d'oeil à mes collègues du D.U. Les GIF ont été nos amis pendant ces semaines ;) )

J'ai appris tellement de choses. Je suis vraiment reconnaissante. Je parle anglais depuis des années mais j'ai appris des tonnes de subtilités et de points fondamentaux que j'aurais aimé savoir avant et que nous devrions apprendre dès notre premier cours d'anglais à l'école.

Puis c'est un peu redescendu les semaines suivantes. Pas évident de rester motivée sur 6 mois sans avoir cours tous les jours. Les cours via Skype ont bien aidé ainsi que les quelques devoirs à rendre lors des semaines off Grenoble. Mais il faut tenir bon! Et je ne regrette absolument pas le choix que j'ai fait. N'hésitez pas à m'écrire si vous voulez en savoir plus :)

Dans mon prochain article, je vous parle de mon stage et des potentiels débouchés. Je vous donnerai aussi mes points positifs et négatifs sur la formation.

A bientôt :)




mercredi 7 août 2019

Reconversion 1: mon profil

Whaaat ? Déjà un nouvel article? On ne m'arrête plus. :-)

Je voulais mettre fin à ce suspense insoutenable. Mais quelle formation ai-je suivi? Où? Quand? Comment? Pour faire quoi?

Alors pour commencer, revenons sur le "pourquoi" de cette formation. Comme je vous l'explique dans mon article précédent, notre objectif est de rentrer en France. 

J'ai donc réfléchi à une formation qui lie mes compétences et mes différentes expériences (notamment en expat) pour me créer le job de mon choix à notre retour. 

L'idée est d'anticiper le sujet du CV atypique (suite aux différentes expats) et de valoriser tout ça pour créer de la valeur, offrir des services adaptés et qui collent à qui je suis, à ce que je sais faire. A ce que j'aime faire.



D'abord, je vais vous parler un peu de mon profil.

mardi 6 août 2019

Tu fais quoi en Italie?

Bonjour à tous, 

Je reprends la plume après...longtemps, oui je sais, trop longtemps peut être. Et ce n'est pas évident de retrouver le flux d'écriture, l'inspiration. Oh pourtant j'en ai des choses à dire, des choses à partager, mais on change, la vie change et nous mène vers d'autres activités, d'autres horizons.

Sur ce, je voulais vous parler aujourd'hui de ce que j'ai fait cette année.

Parce que bon, c'est pas tout mais j'en ai un peu marre d'entendre "et toi tu fais quoi en Italie?" (sous entendu: ton mec bosse et ta fille va à la crèche, tu te la coules douce alors?) et "tu bosses?" ou bien "ça va, tu ne t'ennuies pas trop?" puis aussi "tu n'as pas trouvé de travail? ah mais tu as cherché ci ou ça?"

(Soupir exaspéré)

mercredi 30 janvier 2019

Un an en Italie

Et le temps passe et passe et passe et beaucoup de choses ont changé... Qui aurait pu s'imaginer que le temps se serait si vite écoulé? On fait le bilan calmement, en se remémorant chaque instant...

C'est bon, vous l'avez dans la tête? De rien, je vous en prie ;)

On nous avait dit avant notre départ du Canada que l'Italie se serait vraiment différent
Rien de plus vrai. 
Quand je dis que nous arrivons de trois ans au Canada, souvent on me demande:

"Alors tu préfères quel pays?"

Comme s'il était possible de répondre à cette question.