mardi 23 juin 2015

Patriotisme & Canada

Le Canadien est patriote. Il n'y a aucun doute à ce sujet. 
Il est même (très) fier de son pays et d'être canadien. Vous allez me dire, "ok et alors ?"




Je dois admettre que je suis impressionnée par tant d'amour pour leur pays. C'est un pays magnifique, très agréable à vivre et très accueillant, c'est indéniable. Mais de là à le manifester au quotidien, je reste sans voix.

Que ce soit ici en Ontario, ou à l'étranger (par exemple lors de mon séjour aux Bahamas où il y avait plein de canadiens), les gens, comme vous et moi revendiquent leur nationalité sous toutes les formes. La tête haute et l'air fier. 
Du t-shirt griffé aux couleur du drapeau à la feuille d'érable, des Blue Jays (équipe de Base Ball de Toronto) ou encore des Maple Leafs (équipe de Hockey de Toronto), en passant par la casquette, le sweat, les portes bières, les mugs, les étiquettes bagages, même les tatouages (vous avez bien lu) et les drapeaux devant la maison, leur identité s'inscrit partout et en tout temps ! 
De vraies boutiques de souvenirs ambulantes. D'ailleurs, ici on vend des goodies aux couleurs du Canada en supermarché. Toute l'année. Et d'autant plus à l'approche du 1er Juillet, Fête Nationale.

Quelle étrange chose pour la française expatriée que je suis. Je me suis donc posée la question :
Quelle est mon ressenti vis-à-vis de mon pays ?

Depuis toujours je ne rêve que d'une chose : bouger, voyager, partir.
Je suis assez fière d'être française, de par l'image que les gens ont de nous (cela fera d'ailleurs l'objet d'un autre article), notre image est assez positive en général. Mais de là à porter un drapeau français tatoué sur chacun de mes mollets (j'ai vu l'équivalent canadien), mon patriotisme a ses limites.

Lorsque je suis loin, ma marque de fabrique reste mon accent. Et quand on ne pense pas que je suis roumaine, hongroise ou norvégienne (préjugé sur les blondes bonjour), les gens ont une réaction agréable quand ils découvrent que je suis française. Et j'aime ça.

En France, beaucoup de choses paraissent "normales", "évidentes", du systèmes social, à la gastronomie en passant par les beaux paysages et j'en passe. Est-ce que nous ne serions pas blasés ?

Je dis nous mais je n'englobe pas tout le monde évidement. Mais quand je regarde autour de moi, je ne me sens pas anormale à ne pas revendiquer un amour passionné pour mon pays d'origine. C'est grave docteur ?

Quand des millers de personnes se battent, se démènent pour intégrer la France, quand les yeux d'un américain se mettent à rêver à briller à l'image du vieux continent, quand le pays demeure l'une des destinations les plus touristiques du monde.

On sait qu'on a de la chance finalement. Notre pays est loin d'être parfait, certes et au fond de nous, nous sommes conscients de ses avantages. Nous avons peut être tendance à oublier à quel point certains d'entre eux son précieux tellement ils sont ancrés dans notre vie de tous les jours. C'est dommage.
Alors je me plais à penser que nous sommes simplement discrets et pudiques. On l'aime notre drapeau tricolore. Mais en tant que râleur de souche, en tant que grévistes professionnels, et d'insatisfaits notoires, on l'aime en toute discretion, on l'aime avec délicatesse, avec nostalgie ou avec espoir.

C'est aussi ça être expat, c'est s'envisager en tant que citoyen de son pays d'origine en se posant des questions auxquelles on n'aurait pas pensé avant.


4 commentaires:

  1. Et on aime retourner en France pour les vacances et se dire que oui, c'est un pays magnifique ou on est vraiment contents de revenir! Finalement, j'ai une bien meilleure relation à la France depuis que je n'y suis plus ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un peu comme avec la famille lol

      Supprimer
  2. Sans avoir un tel patriotisme exacerbé, n'est-ce pas au contraire notre manque de patriotisme qui cause le déclin identitaire, culturel et relationnel en France ? J'avais écrit un article là dessus y a quelques temps intitulé "Qui sommes nous ?".....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller le lire :)
      Mais clairement, il y a une part de ça, très certainement.

      Supprimer