vendredi 23 octobre 2015

Un souvenir d'école

Au mois d'octobre, j'ai été bénévole dans une association promouvant la francophonie où j'ai enseigné le français à des anglophones et des francophones, pendant 2 semaines. J'ai adoré ça.

Il y avait un petit concours interne pour encourager les gens à écrire, et le sujet varie régulièrement.

Je partage ici avec mon mon texte sur "Mon plus beau souvenir d'école". 
J'ai souhaité le lier à l'écriture, qui a toujours eu une grande place dans ma vie.

Mon plus beau souvenir d’école date du lycée, l’équivalent du secondaire, en France. 
Cette période, qui dure trois ans, fut l’un des meilleurs moments de ma scolarité. 
J’ai eu la chance d’avoir la même professeure de français sur toute la période. Souriante, pédagogue et passionnée, elle nous enseignait également le latin, et parvenait à rendre cette discipline vraiment moins pénible. 
Un lundi, lors d’un devoir en classe, nous devions écrire un texte appelé « écriture d’invention », en respectant quelques règles de grammaire et de syntaxe. Mais surtout, nous avions pour consigne de nous inspirer d’un tableau : « Le voyageur contemplant une mer de nuages », de Caspar David Friedrich, un artiste allemand du 19ème siècle.
Cette peinture représente un homme, vêtu d’une tenue de l’époque. En haut d’une montagne, il surplombe un océan de nuages. On le voit de dos, debout, bien droit, un bâton de marche à la main, observant les pics rocheux qui s’échappent de l’épais voile de coton. 
Ce tableau me fascinait. Alors j’ai écrit le texte demandé en imaginant ses pensées, comme une vague de souvenirs, il s’adresse à son épouse, la mère de leur petit garçon. Il lui parle, nostalgique et ému, il évoque ses rêves et le manque de sa présence. Il espère se rapprocher d’elle en frôlant le ciel, car elle n’est plus à ses côtés depuis quelque temps.
Cette rédaction a été sélectionnée par ma professeure, elle l’a lue à haute voix devant toute la classe qui a applaudi mon travail. Mes camarades ont même voté pour que j’aie une note encore plus élevée qu’à l’origine. 
Mes objectifs étaient atteints, répondre aux critères du devoir, mais surtout, transmettre des émotions.
Des cartes postales, des lettres, des blogs, ou encore des listes diverses et variées. C’est ce moment qui m’a encouragée à poursuivre cette passion, écrire. 
Depuis, quand je suis face à une page blanche, je repense à ce lundi, et c’est alors que vient, petit à petit, l’inspiration.

« Le voyageur contemplant une mer de nuages », de Caspar David Friedrich

Pour la petite histoire, ma prof m'avait même téléphoné pour me proposer de participer à un concours de nouvelles. Ce que je n'ai jamais fait. J'ai toujours la copie de mon devoir, sur du papier à grands carreaux :)

Et vous ? Quel est votre plus beau souvenir d'école ?

3 commentaires:

  1. Mon plus beau souvenir d'école, je le vis plutôt comme tel a posteriori. En 3ème, ma prof de français et latin, nous avait demandé de faire une présentation à la classe sur le sujet de notre choix, une sorte d'exposé pour nous entraîner à prendre la parole, à nous détacher de nos notes Etc... J'avais choisi ce qui occupait tout mon univers à l'époque : Friends ! Et à la fin, la prof qui ne connaissait la série que de nom, m'a posé des questions sur la série, sur pourquoi j'avais choisi ce sujet, qu'est ce qui me fascinait tant dans cette série... Bref, j'avais trouvé ça vraiment fun de parler de ma passion de l'époque en cours de français..et que la prof me pose des questions avec intérêt et sérieux comme si je venais de parler de Proust, Voltaire ou Racine mais avec le recul, je me dis que cette prof avait vraiment tout compris ! Une réelle chance d'avoir eu cette femme comme professeur de français et latin pendant 2 ans.

    RépondreSupprimer
  2. Le lycée est un moment exaltant qui nous prépare à un grand saut vers l'inconnue.

    RépondreSupprimer